• Tout commença par les livres

    J'ai fait cette rédaction dans le mois de janvier, et j'ai eu 12. Je peux dire que j'étais dégoûtée. "Convenable". Mais mmm... je vais me retenir. :c

    Sûrement l'avez-vous déjà lue, elle était sur mon TBMOO.

    •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   • 

    Tout commença vers la fin du mois d'août. Comme tous les jours durant l'été, j'étais installé derrière la caisse de Gibert Jeune. Ces derniers temps, le nombre de clients avait augmenté. Ceci était dû à la reprise des cours qui s'approchait, alors les étudiants affluaient. Je passai au scanner les différents livres et manuels lorsqu'en relevant la tête pour annoncer le prix, je vis un beau jeune homme. « Merci beaucoup. » me dit-il avec un accent anglais accompagné d'un sourire. Je lui répondis et nous nous saluâmes de la tête. Il partit. Je passai au client suivant.

     

    Il était dix-neuf heure passé lorsque je partis de mon lieu de travail pour rentrer chez moi, dans un petit studio se situant sous les combles. J'avais quitté ma petite province qu'était le Poitou-Charente, il y a deux ans de cela, pour poursuivre mes études littéraires à l'Université de Sorbonne, qui était totalement consacrée aux Lettres.

     

    En arrivant à mon domicile, je m'installai confortablement dans mon canapé et ressassa ma journée. Je pensai en particulier à cet anglais qui était venu acheter des livres et manuels, d'ailleurs en français. Étant homosexuel, il m'avait particulièrement marqué l'esprit : son style anglais ainsi que son accent m'avait totalement conquis. J'avais donc cet espoir, de le voir de nouveau à la boutique.

     

    Quelques jours passèrent avant que mon souhait se réalise. Ce fameux anglais était revenu cette fois-ci pour acheter « Le ventre de Paris » d'Émile Zola ainsi que d'autres livres ayant pour sujet la capitale française. Je le saluai et regardai l'heure. Il ne me restait qu'une dizaine de minutes avant ma pose de midi. Alors j'osai lui demander s'il souhaitait bien prendre un café avec moi. Quelque secondes après ma proposition, je me rendis compte que ce que je venais de demander était totalement fourbe : pourquoi accepterait-il une telle demande d'un inconnu ? Mais contrairement à ce que je m'attendais il accepta. Je lui souris et il partit m'attendre devant l'entrée en regardant les cartes postales.

     

    C'est donc ce jour là que je fis la connaissance de Andrew Dobson. Il faisait beau et nous étions assis au bar du Café de Flore. J'appris alors qu'il avait emménagé en France il y a à peine un mois de cela pour aller étudier à la rentrée prochaine à la Cité Universitaire. «Je suis venu en France pour étudier à la Cité Universitaire. » me disait-il, avec son accent anglais. Je restais admiratif devant ses exploits scolaires. Il avait gravit tous les échelons des écoles de renom anglaises. « J'aime beaucoup la France. C'est un beau pays. ». J'approuvai ce qu'il disait et lui citai des lieux intéressants, il me répondit, toujours avec son accent bien entendu, que pour la plupart il les avait déjà visité. Je restais ébahit face à cela : non seulement il avait une culture générale incroyable, parlait couramment le français et en plus de cela, il était superbe. Je vois encore ces cheveux blonds, sûrement décoloré par le sel de la mer, ainsi que ses yeux parfaitement bleus qui luisaient au soleil.

     

    Lorsque je sortis de ce qu'on pourrait appeler un rêve, il était déjà l'heure que je retourne travailler alors que je n'avais bu qu'un simple café. Je m'excusai auprès d'Andrew, laissai de la monnaie et m'apprêta à partir lorsque celui-ci me proposa « Si cela ne te dérange pas, Nathan, on pourrait se revoir, au parc Montsouris par exemple. » et il me tendit son numéro de téléphone. Je le remerciai et lui proposai une date qu'il accepta et je retourna à mon travail, tout sourire.

     

    Ce jour là arriva. Nous étions confortablement installés dans l'herbe du parc, à parler des différents romans que nous avions apportés : il avait essentiellement apporté des livres anglais et moi français. Je remarqua qu'il avait aussi apporté le livre de Zola. Nous avons longtemps débattu sur des sujets variés, comme quel est notre livre préféré et pourquoi. C'est ainsi que nous nous sommes trouvés divers points communs. J'aimai voir ses doigts à la fois longs et l'air si solide bouger au fil de ses paroles. J'appris qu'il faisait du piano depuis qu'il avait sept ans. Je lui demanda si un jour ce serait possible de le voir jouer, il me répondit « Oui, ce serait avec plaisir ! » je lui envoyai un sourire qu'il me rendit. Nous reprîmes alors notre conversation initiale.

     

    Nous nous revîmes, Andrew et moi, de nombreuses fois pour diverses occasions : chacune était bonne pour se revoir. C'est ainsi qu'on noua un lien très fort, une forte amitié. Enfin, pour moi je ne voyais pas qu'une simple amitié, du moins j’espérais plus : plus on se voyait, plus ce sentiment s'intensifiait. C'est pour cela que je décida de lui avouer ce que j’éprouvais envers lui.

     

    Le jour où je pris enfin le courage de me confesser était le jour où il devait me jouer un morceau de piano. Plus les jours s'écoulèrent, plus le temps devenait maussade. Alors nous étions tous les deux dans une grande salle de la Cité Universitaire où se situait un piano ainsi que des centaines, sûrement des milliers, de partitions en passant par Mozart ou Beethoven.

     

    Andrew commença à jouer, c'était une mélodie qu'il avait dit avoir inventée. Elle était splendide, un vrai chef d’œuvre. Je le regardai jouer, ses mains aux longs doigts fins courraient sur le clavier. C'était merveilleux.

     

    À la fin du morceau, il posa ses mains sur ses jambes et regarda dans le vide. Je le regardai en me demandant ce qu'il se passait, alors je lui posai la question « Quelque chose ne va pas ? ». Il me répondit après quelque seconde d'hésitation, toujours en fixant le vide, « Je retourne dans quelques jours en Angleterre. J'ai trouvé une femme à Londres que je souhaite épouser. » et il finit ses mots par un sourire. Je n'arriverai pas à décrire ce sourire, parce que je ne le perçu pas réellement. J'étais intérieurement écroulé, détruit, anéanti.

     

    Mais en tant que bon ami, je me devais de sourire, de le féliciter pour cela. C'est ce que je fis et il me remercia en ajoutant « Je pars seulement pour la période de vacances, je reviendrais. ». Je ne savais pas si après cela j'aurais encore l'envie, même le courage de le voir. D'affronter la perfection qu'il est et qui m'a fait succomber à son charme.

     

    Cette amitié a brisé tout espoir d'à nouveau aimer. Je me demande si un jour j'aurais de nouveau la capacité d'aimer, sans me sentir blesser.

     

    •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   •   ◦   • 


  • Commentaires

    1
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:08

    De toute façon , j'aime pas les blonds /PAN/ (oui commentaire qui sert à rien)

    2
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:32

    xD Pourquoi t'aimes pas les blonds ? :c Ils sont mignons èwé

    3
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:33

    C'est personnel è_é mais j'aime pas les blonds x)

    Je préfère les bruns o/ (et avec les yeux verts en plus de ça, c'est parfait ~)

    4
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:37

    Pff je te comprends pas :c

    Ouais c'est vrai que c'est difficile de ne pas craquer là xD

    5
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:37

    T'as eu QUE 12 ? o_o

    6
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:40

    D'ailleurs le sujet c'était quoi ? 

    (pour savoir pourquoi j'aime pas les blonds > mp x) )

    Mais je les aime pas du tout x) 

    7
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:46

    Ploplo : Ouais... J'y avais passé ma soirée e_e

    Elinae : Je te dis ça quand je l'ai retrouvé :')

    (c'est fait !)

    Ils t'ont traumatisé pour ne pas du tout les aimer xD

    8
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:47

    ça me rappelle que je flippe de savoir ma note d'expression écrite parce que j'ai vraiment passé du temps dessus x)

    9
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:48

    Oween   : non pas vraiment mais je t'expliquerai en mp atta x) 

    sinon préviens moi quand tu auras retrouvé le sujet x)

    10
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:50

    Je l'avais déjà lue et je l'aime toujours autant *^* 12 c'est abusé ! C'était trop top è_é

    11
    Vendredi 6 Mars 2015 à 17:54

    Ploplo : Maiiis nan t'en fais pas ! Surtout qu'elle est trop bien ! u_u

    Elinae : Hâte de savoir x)

    Je vais le chercher tout de suite comme ça ce sera fait xD

    Angel : Merci beaucoup ça fait plaisir ! x) Franchement je trouve ouais, d'habitude je fais des trucs à l'arrache j'ai 14 - 15, là je m'applique trop j'ai 12, tu m'étonnes que je veuille plus travailler

    12
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:51

    Merci *-*

    La tienne est carrément mieux

    13
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:54

    On peut pas comparer, c'est pas le même sujet et la tienne a un chute trop ! ewe

    14
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:55

    Bon ok pour le coup ma chute est assez puissante x'D

    15
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:57

    Et trop bien ewe

    16
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:58

    Et le sujet au final tu l'as retrouvé ? x)

    17
    Vendredi 6 Mars 2015 à 18:58

    Merci, merci x) ♥

    18
    Vendredi 6 Mars 2015 à 19:00

    On parlait cheveux j'ai pas cherché D:

    De rien de rien :3 ♥



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :